Devenir membre

POURQUOI DEVENIR MEMBRE ?

L'objectif principal de la Société est de favoriser l'excellence en expertise et d'encourager une approche rationnelle des aspects médico-légaux de cette pratique. Notre Société est un regroupement volontaire de professionnels de la santé qui sont intéressés par le champ de l'expertise médico-légale et soucieux d'accroître ou de maintenir les compétences exigées dans ce domaine de pratique

 

Notons d'abord que la SEEMLQ est en association étroite avec la Faculté de médecine de l'Université de Montréal et depuis 14 ans, a mis les bouchées doubles en créant un cours d'assurance et d'expertise. Ce cours reflète la reconnaissance du bien-fondé de l'interdisciplinarité. L'inscription au cours, gage d'une démarche sérieuse, est suggérée aux candidats et aux membres.

 

Notre Société sert également de guide pour la tarification des expertises. La plupart des mandants s'en inspirent pour accepter les tarifs demandés par les membres, bien que la Société n'ait aucun pouvoir en cette matière.

 

Se joindre à nous, c'est aussi agrandir son réseau de références et bénéficier d'une grande collégialité et multidisciplinarité. Vous pourrez apporter en retour vos expériences, vos intérêts et vos questionnements.

Contenu et traitement d'une demande d'adhésion

 

Pour devenir membre de la Société, vous devez figurer au tableau des membres en règle de votre ordre professionnel et pratiquer votre profession dans le domaine de la santé depuis au moins cinq ans. Pour la demande d'adhésion, vous devez soumettre votre curriculum vitae et deux rapports d'expertise anonymisés. De plus, être inscrit au cours d'assurance et d'expertise à l'Université de Montréal (ou au micro programme) ou en être diplômé est un atout.

 

Le Comité de la sélection des membres évalue l'expérience et le niveau de compétences de tous les professionnels qui demandent d'adhérer à la Société. Ce comité est formé de spécialistes de différents domaines ayant une longue expérience en matière d'expertise médico-légale.

 

Les documents soumis sont individuellement et indépendamment analysés par chacun des membres du Comité à partir de critères inhérents à l'expertise.

Critères d'évaluation

 

Le cheminement professionnel du candidat doit démontrer :

  • une expérience clinique dans un même champ de pratique suffisante et pertinente.

 

Les rapports d'expertises, pour leur part, sont évalués en fonction des données devant apparaître dans un rapport de qualité, soit :

 

  • la revue des documents pertinents au(x) problème(s) sous étude;

 

  • une revue systématique des antécédents personnels et héréditaires pertinents et des données psychosociales de base;

 

  • la description plus ou moins élaborée, selon le cas, des activités de vie quotidienne (AVQ) et des activités de vie domestique (AVD) pour corroborer les plaintes subjectives;

 

  • la recherche systématique des symptômes par une revue des systèmes pertinents à la problématique sous étude;

 

  • un examen complet, physique et/ou mental, pertinent à la problématique sous étude, éventuellement suivi d'un résumé des données significatives retrouvées à l'examen;

 

  • une revue des traitements en cours;

 

  • une revue et une discussion des diverses données paracliniques;

 

  • une opinion clinique concernant le ou les problèmes sous étude accompagnée d'une discussion étoffée, rédigée en termes clairs et compréhensibles. Cette opinion doit être motivée par des données probantes acceptées par la communauté scientifique concernée.

 

Le rapport doit également refléter :

  • une maîtrise de base des paramètres fondamentaux de l'expertise;

  • une maîtrise de la littérature scientifique récente applicable à la problématique;

  • une analyse de la concordance entre les données factuelles inscrites au rapport et la formulation de la conclusion;

  • une bonne capacité de raisonnement clinique;

  • un respect non équivoque des critères d'indépendance, d'objectivité et des règles d'éthique reconnues.

 

Cet exercice terminé, les membres du Comité se réunissent pour partager le fruit de leur analyse respective, discuter des forces et des faiblesses de la candidature et émettre des recommandations au président.